Soy Panday, le cheval rayé, le carré en or et le gros blé

La planche de Dieu

 

Sourya Panday est beaucoup plus qu’un artiste, c’est le loup blanc du skate. De Paris à Bordeaux, du Japon à l’Inde, de San Francisco à Reims. Et malgré le fait qu’il soit retiré du game (le skate de jeunes), il reste actif dans le milieu, dans les coulisses : il tire les ficelles du gros blé.

Toujours prêt pour un nouveau défi, et une conséquente rémunération, il collabore avec la marque de crayons Posca pour un dessin inédit, et de fumeuses explications.

Entre humour sérieux et théorie vacillante, Soy nous explique sa démarche et son savoir-faire. Le résultat probant nous prouve que sa vie, son œuvre, son existence n’est pas qu’un foutage de gueule permanent.

 

PS : La planche est à vendre pour 100 000 dollars américains.
PS2 : Que celui qui va chez Soy en son absence pour changer sa housse de couette et qui intervertit les chaussettes et les caleçons cesse.

magenta skateboards
instasoy

 

 

soy_panday_zebre_posca01

 

soy_panday_zebre_posca02

 

soy_panday_zebre_posca03

 

soy_panday_zebre_posca04

 

soy_panday_zebre_posca05

 

soy_panday_zebre_posca09

 

soy_panday_zebre_posca08

 

soy_panday_zebre_posca12

 

soy_panday_zebre_posca13

 

soy_panday_zebre_posca11