Flic story

flics ou voyous

 

Après le succès de Crackopolis, Arte Radio revient cette fois en documentant l’autre côté du miroir, de la barrière, de la ligne jaune. La version des gentils. « Il » raconte son quotidien de flic dans une ex-banlieue rouge (sic), les interactions avec les collègues, les clients, les touristes, les petites histoires qui font le métier. On plonge dans cet univers maintes fois mis en en scène par des Tavernier, Deray ou Melville.

L’homme a le ton sympathique et autoritaire, analyse la fonction et ce qu’il décrit n’est que banalités et routine. On est loin de la descente dans l’interlope de Charles, le rapporteur d’affaires. À moins que le comédien ne soit moins talentueux.

(À noter que Slate réalise désormais des podcasts audios, une autre façon de voir les choses.)