Faux prophète, vrai gourou

Un faux prophète - Arte Radio

« Première dose gratos,
le bolosse est fidélisé »

 

 

Délicat sujet soulevé par Arte Radio avec ce podcast. Ils donnent la parole à l’un de ces radicalisateurs.

Camelot à la petite semaine, djihadiste de pacotille, égotique convaincu et convaincant, gourou du dimanche, il en a emmené plus d’un dans son délire, avant de les envoyer au casse-pipe.

 

« Ils sont balaises pour enrhumer du crétin »

Avec une déconcertante simplicité le radicalisateur raconte qu’il a radicalisé, méthodiquement, avec cynisme et sarcasme. Une plongée dans l’un des travers de l’être humain. Manipulation, isolement et croyance pour presser le jus d’un homme, et le soumettre.

Dans un premier temps, le gourou explique sa technique d’approche, il la contextualise et en donne les ficelles. L’esprit malin contre l’esprit frêle, soit le ferrage de celui qui est dans une mauvaise passe ou qui se cherche. La proie est hypnotisée par le medium, à l’instar de Messmer et Lelay, employés par Coca-Cola. « On lui bouffe le cerveau. » lâche-t-il avec un sourire en coin.

Ça bascule. Vers 22’30’’, mais pas franchement. « Tout le monde allait faire ses camps de con… les camps d’entrainement là-bas [en Afghanistan]. » Un lapsus, la langue qui fourche, selon ce que l’on entend, ça glace le sang.

Dans une seconde partie, le repenti met en perspective notre société française et son passé. Les colonies, l’Afrique du Nord, le burkini, l’Islam. Le constat du malaise, celui qui perdure et qui ne semble pas s’estomper. Une France qui n’accepte pas tout à fait, mais qui vit avec.

Il va être temps de soulever le tapis, et de faire la poussière.

arte radio

 

 

 

Bonus gourous, drôles et moins drôles

 

 

 

Made in France - Nicolas Boukhrief