dDamage #EP #UK #2016

ddamage >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> made in england

The war of the saucepans

 

On vous le confirme, dDamage revient sur le devant de la scène. JB a fait quelques incartades art fag ces dernières années, pendant que Fred se concentrait sur l’étude sociologique et politique de Corbeil-Essonne, sur le devant de la scène parce que Dassault fait des siennes et ville du groupe de rap (phénoménal) PNL. Il observe aussi l’arène Pokemon Go de la place de la mairie où de nombreux adolescents déambulent et « cherchent des grecs » (sic) pour se rassasier.

 

Par le passé, on se souvient des collaborations avec leur ami Tekilatex, Agallah, MF Doom, Mc Donald, Bernard Fèvre et tout un tas de musiciens électroniques, rappeurs et autres mélodistes en vogue, connu, inconnu, méconnu. Les frères Hanak aiment collaborer. Visuellement, musicalement. Pour ce disque vinyle de 4 titres, la formule est différente. Ils reprennent à leur compte.

Ce sont 4 chansons classiques du hard rock anglais, empruntées à Iron Maiden, Judas Priest, Motörhead et Black Sabbath, qui sont annihilées et ressuscitées. Le rap est mort, vive le hard rock. C’est violent, on reconnait pas toujours les originaux, c’est chaotiquement bordélique. Ça manque de turbine dans le fond qui emphaserait le tout, mais ça fonctionne quand même pas mal. Le point fort, ce sont les collaborations avec Lemmy et Ozzy, les eux autres titres étant dispensables (ou de mauvais choix), car on y retrouve beaucoup moins la patte dDamage.

Les deux frères, et leur énorme culture musicale, ont toujours été fiers du spectre qu’ils couvraient, et au fil des années et des chansons dDamage ne dévie pas. Le bulldozer peut être à l’arrêt, il y a toujours un Hanak en embuscade. Les duettistes reviennent, les morceaux gratuits et le disque disponible pour les fétichistes via le label Darling dada.

 

Le disque / Darling Dada – téléchargement gratuit

 

ddamage made in england